All news
|
Print
12 juillet 2013

Le recensement des domaines de coopération futurs au cœur de la visite de l’Institute for Global Financial Integrity à INTERPOL

LYON (France) – Une délégation de l’Institute for Global Financial Integrity (TIGFI), dirigée par Jacques Santer, a rencontré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police aujourd’hui, afin de déterminer les domaines de coopération potentiels.

Les représentants du TIGFI, parmi lesquels les membres du conseil d’administration Jed Grant, Michel Maquil, David Clark, Eric van de Kerkhove et Rosa Villalobos, ont également rencontré des représentants de la Sous-direction Criminalité économique et financière d’INTERPOL afin d’étudier la possibilité de mener des initiatives conjointes en matière d’intégrité financière et de lutte contre le blanchiment d’argent.

TIGFI est une organisation à but non lucratif privée, indépendante et impartiale, qui sert de centre d’excellence et de forum sur toutes les questions relatives à l’éthique et à l’intégrité en matière de normes et de pratiques professionnelles dans le secteur financier mondial, les centres financiers nationaux et les juridictions financières nationales.

Cette rencontre fait suite au lancement récent du système de messagerie électronique sécurisée pour le recouvrement d’avoirs (SECAR - Secure Email Capability for Asset Recovery) ; cet outil inédit et innovant vise à améliorer la coopération internationale dans les enquêtes en matière de recouvrement d’avoirs, et a été présenté lors de la 4ème Conférence des points de contact internationaux pour le recouvrement d’avoirs organisée par le service anticorruption d’INTERPOL et l’Initiative pour le recouvrement des avoirs volés (StAR) – un partenariat entre la Banque mondiale et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).