All news
|
Print
08 juillet 2013

La visite du chef de la police espagnole à INTERPOL renforce la coopération policière internationale

LYON (France) – Le renforcement de la coopération policière internationale par un soutien accru aux activités de formation au profit d’INTERPOL et de ses pays membres était au cœur des entretiens entre le Directeur Général de la police espagnole, M. Ignacio Cosido Gutierrez, et le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police.

Cette visite a été l’occasion de faire le point sur les problèmes de criminalité et les besoins de la police communs aux 190 pays membres d’INTERPOL, notamment en ce qui concerne la formation et le renforcement des capacités, le trafic de drogues, la cybercriminalité, la criminalité économique et financière, ainsi que le trafic de marchandises illicites et la contrefaçon.

M. Cosido Gutierrez a également proposé les services de la police nationale espagnole pour aider les pays membres d’INTERPOL dans le domaine de la formation et du renforcement des capacités, afin de renforcer les compétences policières dans des régions telles que l’Amérique du Sud et l’Afrique du Nord.

« Si les policiers et autres fonctionnaires chargés de l’application de la loi dans le monde n’ont pas les compétences nécessaires pour maintenir la sécurité dans leurs pays et leurs régions, cela créé une faille que les organisations criminelles internationales exploiteront », a déclaré M. Cosido Gutierrez.

Le Secrétaire Général Noble a souligné le rôle actif de l’Espagne dans la lutte contre la criminalité transnationale, notamment par sa participation à une série d’opérations menées par INTERPOL ciblant le trafic de drogues et le trafic d’êtres humains, ainsi que la vente en ligne de médicaments illicites.

« La participation active de l’Espagne aux initiatives internationales en matière d’application de la loi a eu un effet positif sur la sécurité nationale, régionale et mondiale. Dans un contexte d’expansion de la criminalité organisée transnationale, la police espagnole sait que sa collaboration avec INTERPOL et avec ses homologues dans le monde entier est cruciale, et pas seulement pour la sécurité de toute l’Europe », a déclaré le chef d’INTERPOL.

L’Espagne s’est jointe à près d’une centaine d’autres pays pour l’opération Pangea VI d’INTERPOL, qui a permis de fermer des pharmacies en ligne illégales vendant des médicaments de contrefaçon ou de faux médicaments à des consommateurs sans méfiance. Au total, 9,8 millions de médicaments potentiellement dangereux d’une valeur de 41 millions de dollars ont été saisis.

En décembre 2012, les services chargés de l’application de la loi espagnols ont pris part à l’opération Opson II pour lutter contre les réseaux criminels transnationaux à l’origine du commerce illicite de produits alimentaires et de boissons de contrefaçon/non conformes aux normes. L’opération a permis de confisquer plus de 200 tonnes de produits alimentaires de contrefaçon ou potentiellement dangereux.

La délégation espagnole, qui comprenait le Commissaire divisionnaire et chef de l’Unité de coopération policière internationale, M. Francisco J. Aranda, ainsi que les conseillers du Directeur Général, MM. Isidoro Zamorano et Luis de Eusebio, s’est également vu présenter le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation, un centre à la pointe de la technologie dont l’ouverture est prévue en 2014 à Singapour et qui viendra renforcer les moyens techniques d’INTERPOL.