All news
|
Print
29 janvier 2013

L’intensification des échanges d’informations de police en Afrique de l’Ouest au centre d’un atelier INTERPOL

COTONOU (Bénin) – Le deuxième atelier proposé dans le cadre du Programme WAPIS (Système d’information policière des pays d’Afrique de l’Ouest) d’INTERPOL, organisé par la Police nationale béninoise, a rassemblé quelque 20 représentants de sept pays dans le but de définir le périmètre de l’échange d’informations de police en Afrique de l’Ouest.

Cette réunion de trois jours (23 - 25 janvier) a été officiellement ouverte par le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des Affaires religieuses béninois, M. Benoît Assouan Comlan Degla, le chef de la délégation de l’Union européenne au Bénin, S.E. Françoise Collet, le Vice-président d’INTERPOL pour l’Afrique, M. Mohammed Adamu, et le représentant de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest, M. Isaac Armstrong.

Mis en place et géré par INTERPOL, et financé par l’Union européenne, le Programme WAPIS vise à créer une infrastructure nationale et régionale pour l’échange d’informations de police dans le but de renforcer la lutte contre le terrorisme et la criminalité qui touchent cette partie du continent.

Venus du Bénin, du Ghana, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Nigéria et de la Sierra Leone, les participants à cet atelier ont pu observer personnellement les systèmes mis en place au Centre de documentation de la Sécurité publique du Bénin, dont la structure a servi de point de départ aux discussions.

L’atelier s’est achevé avec l’adoption d'un modèle complet d’échange d’informations, lequel vise à permettre aux autorités d’enquêter et de poursuivre les malfaiteurs dans tous les pays de la sous-région.

« Le succès de WAPIS constituera une étape importante du renforcement de la sécurité en Afrique de l’Ouest et au-delà », a déclaré le Vice-président d’INTERPOL pour l’Afrique, M. Adamu Mohammed.