All news
|
Print
19 octobre 2012

La Chine organise son premier Séminaire national sur la sécurité environnementale avec le soutien d’INTERPOL

BEIJING (Chine) ‒ L’organisation par la Chine de son premier Séminaire national sur la sécurité environnementale, avec le soutien d’INTERPOL, a donné un coup d’accélérateur aux actions internationales visant à mettre en place une stratégie de collaboration et de coopération entre services aux fins de la lutte contre les atteintes à l’environnement.

Lors de cette réunion, la Chine a annoncé qu’elle allait rechercher et mettre en œuvre des mesures propres à renforcer ses actions internationales en matière d’application de la réglementation sur l’environnement, en coopération avec INTERPOL. Afin de développer cette initiative, il a été décidé qu’une réunion élargie serait organisée avec l’ensemble des services et ministères chinois chargés de la lutte contre les atteintes à l’environnement.

Après le lancement officiel, en septembre dernier, par le Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement, de l’initiative de création de Groupes d’appui nationaux pour la sécurité environnementale (NEST), les autorités chinoises ont décidé d’organiser, avec INTERPOL, un Séminaire national sur la sécurité environnementale auquel elles ont invité le responsable du Programme, M. David Higgins, qui a salué l’initiative.

« La Chine donne ainsi un bon exemple à l’ensemble de la communauté internationale chargée du respect des normes environnementales et de la lutte contre les atteintes à l’environnement, et nous sommes impatients de resserrer nos liens avec ce pays afin d’œuvrer ensemble à la prévention des atteintes environnementales et au renforcement de la sécurité dans ce domaine », a déclaré M. Higgins.

Des questions cruciales telles que la survie des tigres sauvages et la protection des forêts figuraient à l’ordre du jour, de même que les initiatives menées par INTERPOL telles que les projets PREDATOR et LEAF, qui sont activement soutenus par l’Agence des États-Unis pour le développement international, l’Agence norvégienne de coopération pour le développement et le ministère de l’Environnement, de l’alimentation et des affaires rurales du Royaume-Uni.

La réunion, qui était organisée par le ministère de la Sécurité publique chinois au Bureau central national d’INTERPOL, à Beijing, a vu la participation de représentants des agences et départements suivants du gouvernement chinois :

  • Division INTERPOL, département de la Coopération internationale, ministère de la Sécurité publique ;
  • Division de la réglementation des Armes à feu, département de l’administration de l’Ordre public, ministère de la Sécurité publique ;
  • Division des Enquêtes criminelles, bureau de la Sécurité publique, administration des Forêts ;
  • Division de l’administration de la Faune et de la flore sauvages, département de Protection de la vie sauvage, administration des Forêts ;
  • Division du Renseignement, département de Lutte contre la contrebande, administration générale des Douanes ;
  • Division de l’Application de la loi, Autorité chinoise de gestion de la CITES ;
  • Division de la Protection des animaux sauvages et de la flore aquatique, centre de commandement de la Pêche, ministère de l’Agriculture.