All news
|
Print
13 février 2010 - Media release

El Salvador demande la diffusion d’une notice rouge INTERPOL à l’encontre d’un Salvadorien soupçonné de trafic sexuel

LYON (France) – INTERPOL a publié une notice internationale de personne recherchée – ou notice rouge – à l’encontre d’un Salvadorien accusé de diriger un réseau international de trafic sexuel incitant des femmes et des jeunes filles originaires des Caraïbes et d’Amérique centrale à se prostituer en leur faisant miroiter de fausses offres d’emploi de mannequin.

La notice rouge à l’encontre de Jorge Torres Orellana, 32 ans, a été publiée à la demande du Bureau central national (B.C.N.) INTERPOL de San Salvador et diffusée à l’ensemble des 188 pays membres de l’Organisation afin de demander l’arrestation provisoire du suspect en vue de son extradition vers El Salvador.

« La notice rouge d’INTERPOL est un outil éprouvé d’application de la loi qui aide les autorités de police à localiser et à arrêter les individus recherchés en mettant à la disposition des policiers sur le terrain des éléments d’identification essentiels et en limitant considérablement les possibilités de déplacement des suspects ainsi que leur capacité à franchir des frontières », a déclaré le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin.

Les notices rouges comportent des éléments permettant d’identifier les suspects afin d’aider les services chargés de l’application de la loi du monde entier à rechercher les individus en question, puis à les identifier une fois localisés et arrêtés. Tout pays membre d’INTERPOL peut demander la diffusion d’une notice rouge, qui sera alors publiée par le Secrétariat général d’INTERPOL, au siège de l’Organisation, à Lyon (France). Une notice rouge reste valable jusqu’à l’extradition de la personne recherchée.

Le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL, opérationnel 24 heures sur 24 et situé au siège de l’Organisation, est en contact avec le B.C.N. de San Salvador et la police salvadorienne afin que toute information transmise par les services chargés de l’application de la loi du monde entier au sujet de cet homme soit immédiatement communiquée et exploitée. En outre, certains pays procèdent actuellement à des vérifications afin de déterminer si l’individu visé par la notice rouge est lié à des enquêtes en cours en Haïti dans le cadre desquelles les autorités cherchent à établir l’identité d’un homme qui aurait fait fonction de conseiller juridique auprès de citoyens des États-Unis accusés d’avoir tenté de faire sortir 33 enfants du territoire haïtien sans autorisation.