All news
|
Print
04 février 2008

Le Libéria demande l’assistance d’INTERPOL après une très importante saisie de cocaïne

Une Cellule de soutien opérationnel INTERPOL se rend actuellement au Libéria en vue de prêter assistance aux autorités nationales après la découverte de 2,5 tonnes de cocaïne à bord d’un bateau arraisonné au large des côtes d’Afrique de l’Ouest.

L’équipe a été envoyée au Libéria à la demande du Bureau central national INTERPOL de Monrovia, après l’interception d’un bateau de pêche par un bâtiment de la Marine nationale française grâce à des informations fournies par le Centre d'analyse et d'opérations contre le trafic maritime de stupéfiants (MAOC-N - Maritime Analysis and Operations Centre - Narcotics), dont le siège se trouve à Lisbonne (Portugal).

Le Blue Atlantic, immatriculé au Libéria, a été escorté jusqu’à Monrovia, où ses neuf membres d’équipage ont été placés en détention.

La saisie, opérée le 29 janvier, est la plus importante enregistrée cette année en Afrique de l’Ouest, région qui est en train de devenir un lieu de transit très prisé des trafiquants exportant des drogues d’Amérique du Sud en Europe.

En réponse à cette menace grandissante, INTERPOL a lancé deux opérations fondées sur le renseignement (COCAF et PROTEUS) afin d’aider à la coordination des activités de lutte contre le trafic de cocaïne dans la région.

La Cellule de soutien opérationnel envoyée au Libéria comprend des membres du personnel de la Sous-direction Organisations criminelles et Stupéfiants (DCO) et du Centre de commandement et de coordination (CCC) du Secrétariat général d’INTERPOL, situé à Lyon (France). Le Bureau sous-régional d’Abidjan (Côte d’Ivoire) va par ailleurs travailler avec la police de Monrovia afin d’établir l’origine et la destination du chargement et d’identifier tous les maillons de la chaîne logistique.

Outre l’aide qu’il peut apporter dans le pays concerné, INTERPOL publie des notices internationales qu’il diffuse aux services de police de ses 186 pays membres, leur demandant de fournir des informations complémentaires pour aider à retrouver et à arrêter tout suspect identifié.

En mai dernier, une Cellule de soutien opérationnel INTERPOL a été déployée en Mauritanie afin d’aider les autorités dans le cadre de leur enquête sur la plus importante saisie de cocaïne jamais effectuée dans le pays. INTERPOL a par la suite publié une notice internationale de personne recherchée concernant le destinataire présumé du chargement.