All news
|
Print
02 novembre 2011

L’Équateur s’apprête à élargir l’accès aux outils de police mondiaux avec l’appui d’INTERPOL

HANOÏ (Viet Nam) – INTERPOL va aider l’Équateur à élargir l’accès aux outils de police essentiels mis à disposition par l’Organisation afin que les agents chargés de l’application de la loi dans le pays qui se trouvent en première ligne soient mieux armés pour combattre la criminalité nationale, régionale et mondiale.

Lors d’une rencontre en marge de l’Assemblée générale d’INTERPOL, qui se tient au Viet Nam, le Secrétaire Général, Ronald K. Noble, et le Directeur de la Police judiciaire équatorienne, Ernesto Solano de la Sala, ont convenu que le Secrétariat général de l’Organisation accorderait 50 000 dollars US au Bureau central national (B.C.N.) de Quito afin de lui permettre de mettre en place les moyens techniques nécessaires pour que les points stratégiques situés en divers endroits du pays puissent bénéficier du système de communication sécurisé d’INTERPOL, I-24/7.

De cette façon, les fonctionnaires pourront immédiatement accéder, sur tout le territoire national, à un ensemble de bases de données INTERPOL leur permettant de vérifier instantanément si la personne qui se trouve devant eux utilise une voiture volée, voyage avec un document frauduleux ou est recherchée au niveau international.

Cette annonce fait suite à la mission de M. Noble en Équateur plus tôt dans l’année – la toute première effectuée par un Secrétaire Général d’INTERPOL –, lors de laquelle le travail du B.C.N. de Quito s’agissant d’assurer une liaison vitale entre la police nationale et les autres pays membres a été salué, et c’est sur cette base solide que s’appuiera l’élargissement de I-24/7.