All news
|
Print
04 juin 2012 - Media release

INTERPOL se félicite de la coopération policière internationale ayant permis l’arrestation rapide du meurtrier présumé canadien

LYON (France) ‒ L’arrestation en Allemagne de Luka Rocco Magnotta, un Canadien soupçonné de meurtre et faisant l'objet d'une notice rouge INTERPOL – ou avis de recherche international –, souligne le rôle essentiel de la coopération policière internationale et de l’échange des renseignements lors des enquêtes sur les malfaiteurs en fuite, a déclaré un haut responsable d’INTERPOL.

À la demande des autorités canadiennes, INTERPOL a publié une notice rouge le 31 mai à l’encontre de Magnotta, 29 ans, recherché en vue de son arrestation pour avoir tué un homme et envoyé par la poste des parties du cadavre à divers endroits du Canada. Les autorités allemandes ont confirmé l’arrestation de Magnotta à Berlin aujourd’hui, lundi 4 juin.

Le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL, qui fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, a diffusé la notice rouge dans les quatre langues officielles de l’Organisation (arabe, anglais, espagnol et français) auprès de chacun de ses 190 pays membres, dès que l’on a pensé que Magnotta, également connu sous les noms de Eric Clinton Newman et Vladimir Romanov, avait quitté le Canada pour la France.

Peu après, INTERPOL Canada et les Bureaux centraux nationaux concernés ont commencé à mettre en commun les renseignements qu’ils détenaient sur les déplacements de Magnotta. En raison du caractère dangereux du meurtrier présumé, tous les renseignements relatifs à cette affaire ont été traités de manière prioritaire par le service de Soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite d’INTERPOL et par son Centre de commandement et de coordination, au siège du Secrétariat général à Lyon (France).

Tout au long de l’affaire, le siège du Secrétariat général d’INTERPOL est resté en contact permanent avec les différents Bureaux centraux nationaux concernés dans le monde, ainsi qu’avec les unités spécialisées dans la recherche des fugitifs, afin d’assurer un échange ininterrompu d’informations dans le suivi des pistes fournies tant par les services chargés de l’application de la loi que par le public.

« L’arrestation de Magnotta prouve l’utilité du réseau mondial des Bureaux centraux nationaux d’INTERPOL qui mettent en commun les renseignements qu’ils détiennent sur les fugitifs dangereux soupçonnés d’avoir trouvé refuge dans un autre pays. La police sait que le meilleur moyen d’arrêter des malfaiteurs en fuite n’importe où dans le monde est d’utiliser les outils et services d’INTERPOL », a déclaré Stefano Carvelli, chef du service chargé du soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite.

« INTERPOL félicite toutes les autorités et ses Bureaux centraux nationaux au Canada, en France, en Allemagne et ailleurs pour leur collaboration, qui a permis l’arrestation rapide de l’individu recherché », a ajouté M. Carvelli.

Les notices rouges INTERPOL servent à informer les services de police du monde entier qu’un suspect est recherché par un pays membre, et à demander l’arrestation provisoire de l’individu en question dans l’attente de son extradition.