All news
|
Print
31 octobre 2011 - Media release

L’Assemblée générale d’INTERPOL s’ouvre au Viet Nam avec l’adhésion de nouveaux pays membres qui viennent intensifier la lutte contre la criminalité transnationale

Hanoï (Viet Nam) – La 80ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL s’est ouverte sur un appel aux services chargés de l’application de la loi à demeurer vigilants face aux formes traditionnelles et nouvelles de la criminalité transnationale. La plus importante organisation de police au monde compte désormais 190 membres, les délégués présents ayant accédé par un vote aux demandes d’adhésion présentées par Curaçao, Sint Maarten et le Soudan du Sud.

Cette réunion de quatre jours (31 octobre - 3 novembre), qui rassemble quelque 630 chefs de police et hauts responsables de services chargés de l’application de la loi de 142 pays, portera sur un ensemble de questions, parmi lesquelles l’utilisation accrue des outils d’INTERPOL pour lutter contre des activités criminelles telles que l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet, la piraterie maritime, le trafic d’armes à feu et les enquêtes sur les malfaiteurs en fuite.

Dans son discours d’ouverture, le Vice-Premier ministre du Viet Nam, M. Nguyen Xuan Phuc, a déclaré que le gouvernement de son pays attachait une importance particulière à la collaboration avec INTERPOL.

« Situé dans la région centrale de l’Asie et du Pacifique, le Viet Nam est directement touché par les activités criminelles complexes en provenance de cette région et du monde entier. Nous sommes conscients que la prévention de la criminalité transnationale requiert l’action concertée des pays, et que la coopération policière mondiale doit être renforcée grâce à INTERPOL afin de mieux lutter contre ces formes de criminalité », a indiqué le Vice-Premier ministre.

S’adressant aux délégués, le Président d’INTERPOL, M. Khoo Boon Hui, a souligné que l’Assemblée générale était une occasion de faire le point collectivement sur le paysage de la sécurité et d’adopter une stratégie policière tenant compte des perspectives aussi bien nationales que mondiales.

« Nous devons en permanence scruter l’horizon, prévoir et mettre en place des stratégies durables pour contrer les menaces existantes et nouvelles en matière de sécurité. Les criminels sont prompts à tirer parti des rapides évolutions technologiques et de l’utilisation généralisée d’Internet, et nous devons nous attendre à ce que l’ampleur, la complexité et l’impact de la cybercriminalité soient de plus en plus importants », a ajouté le Président Khoo.

« Lutter efficacement contre la menace que représente la criminalité mondiale nécessite d’adopter une approche globale, faisant intervenir les acteurs concernés des secteurs public et privé », a également déclaré le Président, citant le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation (CMII) comme un exemple de ce type de collaboration.

Le CMII, qui doit ouvrir ses portes à Singapour début 2014, permettra à INTERPOL d’améliorer le soutien apporté à ses pays membres dans la lutte contre les menaces criminelles du 21ème siècle et de renforcer l’action internationale de la police dans le monde entier, en particulier grâce à la recherche et au développement.

Afin d’illustrer les méthodes innovantes utilisées par l’organisation mondiale de police pour lutter contre toute forme de criminalité, la chanteuse sud-africaine Yvonne Chaka Chaka interprétera spécialement à l’intention de l’Assemblée générale la chanson Proud To Be, qu’elle a enregistrée avec Youssou N’Dour dans le cadre de la campagne actuellement menée par INTERPOL en vue de sensibiliser les populations aux dangers que représentent les faux médicaments pour la santé, particulièrement en Afrique.