All news
|
Print
20 mars 2013 - Media release

Le chef d’INTERPOL souligne le rôle stratégique de la Russie en matière de sécurité, à l’occasion de sa visite à Moscou

MOSCOU (Russie) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a souligné le rôle actif que joue la Russie dans les efforts déployés au niveau international en matière de sécurité, de par son importance stratégique dans la prévention de la criminalité transfrontalière et la coopération des services chargés de l’application de la loi, dans la région et au-delà.

Lors d’un entretien avec le Ministre de l’Intérieur et Chef de la Police russe, M. Vladimir Kolokoltsev, dans le cadre d’une mission de trois jours à Moscou (18 - 20 mars), le Secrétaire Général Noble a indiqué que la Russie est, comme le reste du monde, confrontée à des défis liés à la sécurité nécessitant une étroite collaboration entre le pays et le réseau mondial d’INTERPOL aux fins de la lutte contre les activités criminelles transfrontalières telles que le trafic de stupéfiants et d’êtres humains, et le terrorisme.

Le Ministre de l’Intérieur russe a déclaré que le développement de la coopération policière internationale est une priorité pour la Russie, afin de combattre la criminalité et de renforcer la sécurité publique : « La Russie et INTERPOL entretiennent, de longue date, une relation étroite dans la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme, qui sont des questions de sécurité prioritaires pour le pays. Nous espérons voir cette étroite collaboration internationale se développer sur les deux fronts, dans l’intérêt de la sécurité régionale et mondiale ».

M. Noble, qui s’est également entretenu avec le Général Andreï Novikov, Colonel de police et Chef du Centre antiterroriste de la CEI, a déclaré : « Les autorités russes ont montré qu’elles sont conscientes de la nécessité d’une démarche internationale concertée en matière de sécurité, et que l’étroite coopération dans ce domaine au niveau régional sert de fondement aux actions menées conjointement par les services chargés de l’application de la loi contre le terrorisme et la criminalité transnationale ».

La Russie participe activement au projet White Flow d’INTERPOL, qui cible le trafic de cocaïne via l’Afrique, et est l’un des piliers du projet Millenium d’INTERPOL portant sur la lutte contre la criminalité organisée eurasiatique. Le Bureau central national de Moscou transmet ainsi régulièrement des renseignements actualisés dans le cadre de ce projet.

INTERPOL, la Russie et les pays de la CEI entretiennent une solide relation dans le domaine de la lutte antiterroriste, dans le cadre du projet Kalkan et du Groupe Fusion (FTF) – ce dernier ayant travaillé sur les dossiers de plus de 50 terroristes présumés et avérés, recherchés par les autorités, qui avaient été transmis par les pays de la CEI durant les trois dernières années.

Au programme des discussions durant la mission de M. Noble figurait également la nécessité pour tous les membres de la CEI de reconnaître le Document de voyage INTERPOL afin de faciliter la mission d’assistance de l’organisation mondiale de police et le déploiement de professionnels de l’application de la loi dans le cadre d’activités liées à INTERPOL.

À ce jour, 60 des 190 pays membres d’INTERPOL ont accepté le Document de voyage INTERPOL sous ses deux formes (livret de passeport électronique et/ou carte d’identification électronique).

Le processus de reconnaissance de ce document est par ailleurs engagé dans 113 autres pays, dans le cadre de leurs législations nationales.