All news
|
Print
11 octobre 2012

Le chef d’INTERPOL rencontre le ministre de l’Intérieur italien avant la réunion ministérielle de Rome

ROME (Italie) ‒ Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, et le Ministre de l’Intérieur de l’Italie, Mme Annamaria Cancellieri, se sont rencontrés afin de discuter de la coopération internationale en matière d’application de la loi, en vue d’une conférence qui réunira une centaine de ministres de l’Intérieur et de la Justice à Rome (Italie), le 5 novembre, dans le cadre de la 81ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL (5 - 8 novembre 2012).

La réunion ministérielle organisée par INTERPOL sur le thème de « La police face aux défis de la violence criminelle contemporaine » rassemblera les ministres chargés des questions de police de ses 190 pays membres afin de définir des stratégies visant à prévenir et combattre efficacement les manifestations en constante évolution de la violence criminelle contemporaine.

Lors de la réunion organisée mercredi avec Mme Cancellieri, le Secrétaire Général Noble a souligné le « rôle éminemment moteur » de l’Italie dans la coopération policière internationale, en rappelant par exemple qu’en octobre 2011, INTERPOL et le ministère de l’Intérieur italien ont signé un protocole d’accord afin d’œuvrer de concert contre la corruption dans le sport, l’Italie devenant ainsi le premier pays à adhérer officiellement à l’initiative entre INTERPOL et la FIFA ciblant le trucage de matchs ainsi que les paris illégaux et irréguliers à travers le monde. 

Le chef d’INTERPOL a aussi indiqué que, le 30 mars dernier, INTERPOL a contribué à l’arrestation d’un des criminels les plus recherchés d’Italie, Vito Roberto Palazzolo, condamné à Palerme à neuf ans de prison pour association mafieuse. Palazzolo, qui faisait l’objet d’une notice rouge d’INTERPOL – ou avis de recherche international –, a été arrêté à Bangkok par les autorités thaïlandaises avec l’appui du service de Soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite d’INTERPOL et de la police d’État italienne.

Évoquant le projet de « Recueil d’affaires de criminalité organisée » lancé en 2010 sous l’impulsion de l’Italie, de la Colombie et de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) avec le soutien d’INTERPOL, M. Noble a déclaré que ce recueil constitue une importante « boîte à outils » afin d’aider les pays à mettre en œuvre la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, en leur présentant les principales meilleures pratiques en matière de techniques d’enquête, d’exercice des poursuites judiciaires et de coopération policière.

Avant son entretien avec Mme Cancellieri, M. Noble a participé à un point de presse sur diverses questions de sécurité avec le préfet Antonio Manganelli, Chef de la police italienne et Directeur général de la Sécurité publique de l’Italie, à la Foreign Press Association à Rome.