All news
|
Print
23 juin 2011 - Media release

L’arrestation d’un des individus les plus recherchés par le FBI et visé par INTERPOL saluée par l’organisation mondiale de police

LYON (France) – L’arrestation du parrain présumé de la pègre James « Whitey » Bulger, l’une des personnes les plus recherchées par le FBI, qui figurait également parmi les cibles d’une opération mondiale d’INTERPOL visant à localiser des fugitifs, a été accueillie avec satisfaction par l’organisation mondiale de police.

Cet Américain de 81 ans, accusé d’avoir commis 19 meurtres dans les années 1970 et 1980, et sa compagne de 60 ans, Catherine Grieg, qui était également visée par l’Opération Infra-Red d’INTERPOL (pour International Fugitive Round-Up and Arrest – Red Notices), ont été arrêtés le 22 juin près de Los Angeles après 16 années passées à fuir pour tenter d’échapper à la justice.

Outre les accusations de meurtres qui pèsent contre lui, Bulger, en tant qu’ancien chef présumé du Winter Hill Gang de Boston, était également recherché pour extorsion, appartenance à une organisation criminelle et blanchiment de fonds. Grieg était quant à elle recherchée pour recel, et tous deux faisaient l’objet d’une notice rouge INTERPOL – ou avis de recherche international – diffusée à la demande des autorités des États-Unis.

« L’arrestation de James Bulger et de sa compagne après tant d’années de cavale témoigne du dévouement et de la ténacité des agents du FBI impliqués dans leur recherche, qui ont fait en sorte que ces fugitifs et leurs crimes ne tombent jamais dans l’oubli », a déclaré le Sous-directeur de l’unité de Soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite d’INTERPOL, M. Stefano Carvelli.

« Sa désignation comme l’une des cibles principales de l’Opération Infra-Red – le premier appel à témoins mondial lancé par INTERPOL en vue d’obtenir des informations sur des malfaiteurs en fuite – est l’une des nombreuses mesures importantes prises par les autorités des États-Unis afin de maintenir la pression sur cet individu et d’utiliser toutes les ressources possibles en vue de sa localisation et de son arrestation. »

« Il s’agit une nouvelle fois d’un signal clair adressé aux fugitifs du monde entier : peu importe le temps écoulé – s’ils sont recherchés, les recherches se poursuivront jusqu’à ce qu’ils soient traduits en justice », a ajouté M. Carvelli.

Lancée en juillet 2010, l’Opération Infra-Red d’INTERPOL ciblait près de 450 fugitifs internationaux condamnés pour des infractions graves – meurtre, viol, abus pédosexuels, enlèvement, trafic de stupéfiants, etc. – ou soupçonnés d’avoir commis de telles infractions, et a d’ores et déjà permis l’arrestation ou la localisation de plus de 170 personnes.

L’arrestation de Bulger ce mercredi est intervenue deux jours seulement après celle d’un autre individu visé par l’Opération Infra-Red : Kenneth Andrew Craig, un citoyen des États-Unis accusé d’avoir abusé sexuellement de deux jeunes garçons en Floride en 1998, qui a été arrêté par la police brésilienne à Rio de Janeiro.

James 'Whitey' Bulger and his girlfriend Catherine Greig were arrested near Los Angeles after 16 years on the run.