All news
|
Print
03 août 2013 - Media release

INTERPOL lance une alerte mondiale de sécurité recommandant une vigilance accrue en ce qui concerne les activités terroristes

LYON (France) – À la suite d’une série d’évasions de prison survenues dans neuf pays membres d’INTERPOL au cours du seul mois dernier, notamment en Iraq, en Libye et au Pakistan, le Secrétariat général de l’Organisation a lancé une alerte mondiale de sécurité invitant à la plus grande vigilance.

L’implication d’Al-Qaida étant soupçonnée dans plusieurs de ces opérations, qui ont abouti à l’évasion de centaines de terroristes et autres criminels, le communiqué d’INTERPOL sollicite l’assistance des 190 pays membres de l’Organisation en vue de déterminer si ces événements récents sont coordonnés ou liés.

INTERPOL demande à ses pays membres de suivre de près et de traiter au plus vite toute information en rapport avec les événements en question et les détenus évadés. Il leur demande également d’alerter le pays membre concerné et le Secrétariat général de l’Organisation au cas où un terroriste en fuite serait localisé ou des renseignements obtenus qui pourraient aider à prévenir un autre attentat terroriste.

Par ailleurs, le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL, qui fonctionne 24 h/24, et les autres unités spécialisées de l’Organisation, traitent en priorité les informations et renseignements en rapport avec les évasions ou des complots terroristes, afin d’informer immédiatement les pays membres concernés de tout fait nouveau.

Août coïncide avec la date anniversaire d’attentats terroristes d’une grande violence à Mumbai (Inde), à Gluboky (Russie) et à Jakarta (Indonésie). Cette semaine marque également le 15ème anniversaire des attentats à la bombe contre les ambassades des États-Unis à Nairobi (Kenya) et à Dar es-Salaam (Tanzanie), lors desquels plus de 200 personnes - dont une majorité d’Africains - ont été tuées et 4 000 blessées.

Ces dernières années, des attentats terroristes visant des bâtiments diplomatiques en Afghanistan, en Arabie saoudite, en Grèce, en Inde, au Kenya, en Libye, au Pakistan, au Pérou, en Syrie, en Tanzanie, en Turquie et au Yémen ont tué des centaines de personnes de toutes nationalités.

Le Département d’État des États-Unis a lui aussi diffusé une alerte recommandant la prudence à tous les ressortissants américains dans le monde entier sur la base de renseignements fiables suggérant qu’Al-Qaida et les organisations associées continuent à préparer des attentats terroristes devant avoir lieu entre maintenant et le 31 août, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Outre les autorités américaines, qui ont annoncé dimanche 4 août la fermeture de plus de 20 missions diplomatiques pendant une journée, le ministère des Affaires étrangères du Royaume-Uni a également confirmé la fermeture de l’ambassade britannique au Yémen les 4 et 5 août.