All news
|
Print
17 septembre 2012 - Media release

Le rôle clé de l’Asie dans la sécurité mondiale au centre des travaux d’une réunion INTERPOL en Jordanie

AMMAN (Jordanie) – De hauts responsables des services chargés de l’application de la loi de l’Asie, du Pacifique Sud et du Moyen-Orient sont actuellement réunis à l’occasion de la 21ème Conférence régionale asiatique d’INTERPOL, pour réfléchir à la mise en place de réponses policières conjointes et de capacités de lutte contre les menaces criminelles dans le cadre des efforts déployés en vue d’améliorer la sécurité régionale et internationale.

Sous le thème général « Action innovante et coopération en matière d’application de la loi en Asie pour un monde plus sûr », les questions traitées pendant les trois jours que dureront les travaux (17 - 19 septembre), en présence de 150 délégués venus d’une quarantaine de pays, incluront le terrorisme, la cybercriminalité, le trafic d’êtres humains, l’intégrité dans le sport, la piraterie maritime, le trafic de marchandises illicites, la criminalité pharmaceutique et la sécurité environnementale.

Dans son allocution prononcée à l’ouverture de la conférence, le Général Hussein Hazza Majali, Directeur Général de la Sécurité publique de Jordanie, a déclaré : « La Jordanie est profondément attachée aux valeurs et à la mission d’INTERPOL, qui constitue un lien vital entre l’Asie et le reste du monde. Les problèmes de sécurité qui se posent aux pays dans le monde d’aujourd’hui exigent qu’ils coopèrent les uns avec les autres et se coordonnent, afin de devenir plus forts ».

Le Chef du Bureau central national INTERPOL d’Amman, le Brigadier Ibrahim Abou Shweima, a indiqué que la conférence se pencherait sur un paysage sécuritaire hautement évolutif et a insisté sur « le rôle important de la Jordanie en matière de formation et de renforcement des capacités des services chargés de l’application de la loi dans la région ».

Le Président d’INTERPOL, M. Khoo Boon Hui, a souligné le rôle moteur historique et décisif de l’Asie s’agissant d’enrichir et de partager connaissances et expertise avec le reste du monde.

« Avec plus de la moitié de la population mondiale, l’Asie offre d’immenses possibilités à ceux qui ont l’esprit d’entreprise et d’innovation. Malheureusement, ce potentiel existe aussi pour les organisations criminelles, qui considèrent l’Asie comme un terrain de choix où investir au profit de leurs activités illicites », a déclaré M. Khoo, citant les escroqueries en ligne et d’autres infractions commises au moyen d’Internet comme exemples des défis majeurs à relever aujourd’hui en Asie sur le plan de la criminalité.

M. Khoo a par ailleurs indiqué que I-24/7, le système mondial de communication policière d’INTERPOL, et tous les outils et services mis à disposition par l’Organisation dans le monde entier, sont des liens essentiels avec les policiers et tous les fonctionnaires chargés de l’application de la loi qui enquêtent sur la criminalité internationale. Il a également été indiqué aux participants à la conférence que le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation (CMII), qui ouvrira ses portes à Singapour en 2014, renforcera les capacités de lutte contre la cybercriminalité et les menaces criminelles du 21ème siècle ainsi que l’action policière internationale partout dans le monde, par l’innovation et le renforcement des capacités.

« Internet étant par nature mondial et sans frontières, nous devons adopter une approche proactive, inventive et mondiale de la lutte contre la cybercriminalité. Afin de conserver une longueur d’avance sur les malfaiteurs d’aujourd’hui, la communauté des services chargés de l’application de la loi doit disposer des moyens appropriés, avoir des connaissances suffisantes et pouvoir s’appuyer sur des partenariats forts et bien construits avec les acteurs concernés », a fait observer le Président d’INTERPOL.

À cet égard, le rôle de l’inventivité et de la coopération policière transnationale dans la sécurité régionale et internationale sera évoqué dans le discours introductif prononcé pendant la conférence par M. Jin Matsubara, Ministre d’État et Président de la Commission nationale de sécurité publique du Japon.

Les liens entre le trafic de marchandises illicites et la criminalité organisée transnationale figurant au nombre des grands thèmes de la conférence, les participants seront également informés que le rôle joué par les entreprises et le secteur privé, en partenariat avec les 190 pays membres d’INTERPOL, est une composante essentielle de l’action engagée au niveau mondial pour désorganiser les activités des groupes criminels à l’origine de la fabrication et de la distribution de marchandises illicites en Asie et dans toutes les autres régions du monde. Le Fonds INTERPOL pour un monde plus sûr, qui doit aider l’organisation mondiale de police à mettre sur pied un solide programme mondial contre le trafic de marchandises illicites, sera un élément central du soutien apporté par les entreprises.