All news
|
Print
08 mars 2013

INTERPOL soutient la Journée internationale de la femme

En octobre 2012, au Pakistan, une jeune fille de 14 ans – Malala Yousafzai – a été victime de plusieurs coups de feu au seul motif qu’elle militait en faveur des droits des femmes.

Malala a survécu. Comme un symbole d’espoir, elle est devenue cette année la plus jeune prétendante de l’histoire au prix Nobel de la paix. Comme beaucoup d’autres, elle s’évertue courageusement à faire vivre les rêves des femmes du monde entier au cœur d’une nuit de violence et de crimes dont elles sont la cible.

INTERPOL est fier d’œuvrer à l’avènement d’un monde plus sûr dans lequel les femmes ne seront plus menacées par de tels méfaits. Et dans cette perspective, une nouvelle étape importante a été franchie le 8 novembre 2012, lors de la 81ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL, à Rome (Italie).

Ce jour-là, l’élection de Mme Mireille Ballestrazzi – la première femme à accéder à la fonction de Président d’INTERPOL – a mis en évidence le rôle essentiel que jouent le femmes au sommet de la hiérarchie policière partout dans le monde.

Aussi, aujourd’hui comme demain, faisons en sorte de continuer d’agir en adéquation avec le thème choisi par les Nations Unies pour cette 102ème Journée internationale de la femme : « Une promesse est une promesse : il est temps d’agir pour mettre fin à la violence contre les femmes ».

En tant que fers de lance de la lutte contre la criminalité à l’échelle mondiale, il est de notre devoir de veiller à ce que des mesures concrètes soient prises pour mettre un terme aux violences faites aux femmes dans tous nos pays membres.