All news
|
Print
31 décembre 2012 - Media release

2012, une nouvelle année historique pour INTERPOL

LYON (France) – Plus d'un milliard de recherches ont été effectuées dans les bases de données d'INTERPOL par les polices du monde entier, et plus de 9 000 personnes recherchées au niveau international via l’Organisation ont été arrêtées.

 L'Assemblée générale d'INTERPOL réunie à Rome a rassemblé un nombre record de pays membres et de délégués, ainsi qu’une centaine de ministres venus du monde entier pour réfléchir aux problèmes posés par la violence criminelle à l'occasion de la plus importante réunion de ce type jamais organisée.

Les délégués et les représentants d’INTERPOL ont également  été reçus par le Chef de l’État de la Cité du Vatican, le Pape Benoît XVI. Qualifiant INTERPOL de « bastion de la sécurité internationale », le Pape Benoît XVI a déclaré que le traitement de la violence et de la criminalité ne pouvait être délégué aux seules forces de l’ordre et que chacun détenait « une responsabilité particulière dans la construction de la justice et de la paix futures ».

L'élection récente de Mme Mireille Ballestrazzi (France), première femme appelée à la présidence d'INTERPOL, est un exemple supplémentaire de l’évolution de l’Organisation, qui témoigne du rôle actif joué par les hommes comme par les femmes au sein de la communauté internationale des services chargés de l’application de la loi.

Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international canadien a versé plus de six millions d’euros afin de soutenir le travail d’INTERPOL, dans les domaines de  criminalité prioritaires tels que le terrorisme, la criminalité organisée et la traite d’êtres humains. Plus de 600 fonctionnaires des services chargés de l’application de la loi et de services partenaires ont bénéficié des programmes de renforcement des capacités et plus d’une centaine de projets visant à élargir l’accès aux outils et aux services d’INTERPOL via le système I-24/7 ont été lancés dans plus de 40 pays.

Dix ans après la création des  Cellules de crise et des Cellules de soutien aux grandes manifestations, l'année 2012 a été marquée par plus de 20 déploiements aux quatre coins du globe afin d'aider les autorités nationales lors d'événements aussi divers que les Jeux olympiques de Londres ou le recueil d'ADN et d'éléments de preuve médico-légaux à la suite du massacre d'éléphants par des braconniers en République démocratique du Congo.

Réunissant des fonctionnaires chargés de l'application de la loi et des représentants des autorités de contrôle du médicament de plus de 100 pays, l'Opération Pangea V a été la plus vaste opération de ce type jamais conduite sur Internet en vue de s’attaquer au marché noir international des médicaments illicites et de contrefaçon. Elle a permis d’identifier et de fermer plus de 18 000 sites Web de pharmacies en ligne illégales.

Comptant parmi les trois seules organisations internationales invitées au  Sommet 2012 sur la sécurité nucléaire à Séoul, qui a vu la participation de plus de 50 chefs d'État et de gouvernement, INTERPOL a été reconnu pour sa capacité à aider ses pays membres à empêcher de dangereux malfaiteurs de se livrer au trafic de matières nucléaires et radiologiques.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a déclaré que les progrès considérables réalisés tout au long de l'année 2012 ont affermi la position de l'Organisation en tant que partenaire essentiel capable de fédérer les services chargés de l'application de la loi du monde entier aux fins de la lutte contre la grande criminalité transnationale.

« En 2012, nos 190 pays membres ont fait appel à notre réseau de  Bureaux centraux nationaux INTERPOL et utilisé nos bases de données mondiales comme jamais auparavant pour permettre l'arrestation de criminels recherchés au niveau international via INTERPOL, et nous avons coordonné des opérations mondiales ciblant toutes les formes de criminalité. INTERPOL joue un rôle de plus en plus important dans le quotidien des policiers de première ligne », a déclaré M. Noble.

« Nous poursuivrons notre collaboration avec nos pays membres et tous nos partenaires afin de tirer parti des succès obtenus pour mener à bien la mission qui est la nôtre : rendre le monde plus sûr », a conclu le chef d'INTERPOL.

D’autres réalisations importantes ont eu lieu en 2012 :

  • ­Dans le cadre de  l’Opération Tuy, au Burkina Faso, près de 400 enfants victimes de trafic et soumis au travail forcé dans des mines d'or et des champs de coton exploités illégalement ont été secourus. Ces enfants, dont certains étaient âgés d'à peine six ans, ont été pris en charge et rendus à leur famille à l'issue de la plus vaste opération de ce type jamais organisée dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.
  • Mise en ligne de  StudentZone, le nouveau site Web éducatif d'INTERPOL. Destiné aux adolescents, ce site constitue également un outil pédagogique pour les enseignants et les parents et donne des informations sur INTERPOL, son rôle et la façon dont il travaille avec les services de police de chacun de ses 190 pays membres afin de prévenir et mettre au jour les infractions à caractère international.
  • Création du  Registre global INTERPOL (IGR), une solution innovante en matière de lutte contre le trafic de marchandises illicites qui permet de vérifier l’authenticité de certains produits grâce aux éléments de sécurité uniques qu’ils comportent. L’IGR a pour objectif de donner au public, aux services chargés de l'application de la loi et au secteur privé des moyens d’agir afin de lutter activement contre le commerce illicite.
  • Lancement de l’initiative INTERPOL de gestion intégrée des frontières (IBMTF), un nouveau concept dans le domaine de la gestion des frontières prônant une approche globale du recours aux outils et services d’INTERPOL, ainsi qu’aux opérations et à l’expertise de l’Organisation, afin d’aider à réduire les risques pour la sécurité aux frontières.
  • Record du nombre de concordances obtenues sur une année dans la base de données génétiques, avec une augmentation de 62 % par rapport à 2011.
  • Lancement, en juillet, du  Programme INTERPOL de lutte contre le trafic de marchandises illicites afin de renforcer la lutte contre ce phénomène, qui a pris une ampleur sans précédent. Les opérations coordonnées par INTERPOL ont permis d’arrêter plus de 1 400 personnes et de saisir plusieurs millions d’articles. Le rôle clé du secteur privé pour soutenir cette initiative a été mis en évidence par la décision de Phillip Morris International (PMI), qui s’est engagé à verser 15 millions d’EUR sur trois ans afin d’aider l’organisation internationale de police à élaborer un programme mondial solide.
  • ­    La société NEC va offrir, conformément à un accord récemment signé, 7,6 millions d’EUR de moyens techniques et humains en vue de la création d’un Laboratoire d’informatique légale et d’un Centre pluridisciplinaire de lutte contre la cybercriminalité au sein du Centre INTERPOL de lutte contre la criminalité numérique. Ce Centre, qui apportera aux autorités nationales un appui opérationnel pour lutter contre la criminalité numérique, jouera un rôle moteur au sein du  Complexe mondial INTERPOL pour l'innovation, qui ouvrira ses portes en 2014 à Singapour.
  • Lancement du  projet LEAF (Law Enforcement Assistance for Forests - Aide des services chargés de l’application de la loi pour les forêts) visant à lutter contre l’exploitation forestière illégale et les infractions forestières relevant de la criminalité organisée. En 2012, un rapport conjoint PNUE-INTERPOL évaluait entre 30 et 100 milliards d’USD par an les profits tirés par les organisations criminelles du commerce de bois illégal.
  • Des ateliers sur  l'intégrité dans le sport ont été organisés en Afrique du Sud, en Finlande et au Guatemala afin de mieux faire connaître les problèmes et les risques actuellement liés au trucage de matchs de football, et de recenser les bonnes pratiques ainsi que les domaines d’action possibles.
  • Plus de 250 programmes de renforcement des capacités et de formation ont été dispensés par INTERPOL à l’intention de quelque 8 000 participants venus de plus de 175 pays membres.
  • Lancement du Projet RELINC (Rebuilding Libya’s Investigative Capability - Reconstruire la capacité d’enquête de la Libye) d’INTERPOL, une initiative financée par l'Union européenne visant à aider les autorités libyennes à se doter de moyens pérennes pour pouvoir mettre au jour les menaces pesant sur la sécurité et enquêter sur les activités criminelles et terroristes.
  • Création du Groupe d’experts INTERPOL sur la sécurité des grandes manifestations, une initiative inédite d’INTERPOL visant à renforcer la sûreté et la sécurité lors de la Coupe du monde de la FIFA au Qatar et d’autres grandes manifestations sportives au cours des dix prochaines années.
  • Entrée en vigueur du nouveau Règlement sur le traitement des données par INTERPOL, visant à accroître la rapidité, la qualité et l’efficacité de l’échange d’informations entre le siège du Secrétariat général d’INTERPOL et les 190 pays membres de l’Organisation.