All news
|
Print
10 juillet 2012 - Media release

La visite de Sint Maarten à INTERPOL axée sur le développement de la coopération policière internationale

LYON (France) – La Présidente du Parlement, Mme Gracita R. Arrindell, et le Ministre de la Justice de Sint Maarten, M. Roland E. Duncan, ont rencontré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police dans le cadre d’efforts communs visant à promouvoir la collaboration policière internationale.

La visite a porté en priorité sur le rôle d’INTERPOL s’agissant du soutien à apporter à la police de Sint Maarten et de son raccordement aux outils et services mondiaux de l’Organisation, notamment à la base de données sur les documents de voyage volés ou perdus, qui contient près de 33 millions d’enregistrements transmis par plus de 160 pays.

À cet égard, Sint Maarten étant une destination touristique majeure avec près de deux millions de visiteurs par an, la Présidente du Parlement a salué le travail d’INTERPOL qui a relié l’aéroport et le port maritime de Sint Maarten à sa base de données au moyen de systèmes mobiles ou fixes utilisant la technologie MIND/FIND d’INTERPOL.

« La vérification des manifestes des bateaux de croisière et des arrivées dans les aéroports au moyen de la base de données sur les documents de voyage volés ou perdus d’INTERPOL assurera une meilleure sécurité aux citoyens et aux visiteurs de Sint Maarten et permettra ainsi d’affermir la réputation qu’a le pays d’être une destination touristique sûre », a déclaré la Présidente du Parlement, Mme Gracita R. Arrindell.

Alors que les menaces existantes et nouvelles, telles que le trafic d’êtres humains ou de drogues, le commerce illicite d’armes à feu, le blanchiment de fonds, la corruption et la cybercriminalité, figuraient également en bonne place au programme de la visite, le Ministre R. Duncan a souligné la nécessité pour INTERPOL et Sint Maarten de faire bénéficier tous les services chargés de l’application de la loi du pays des ressources de l’Organisation.

« Il est absolument essentiel que tous les services chargés de l’application de la loi de Sint Maarten aient accès aux outils et services mondiaux d’INTERPOL afin d’assurer une coordination et une coopération homogènes entre eux et avec le réseau mondial d’INTERPOL. L’échange d’informations et les moyens dont disposent nos professionnels de l’application de la loi pour lutter contre la criminalité s’en trouveront améliorés », a indiqué M. Duncan.

Le Secrétaire Général Noble a déclaré que Sint Maarten avait beaucoup à apporter à la communauté mondiale des services chargés de l’application de la loi et a salué l’attachement du pays à la coopération policière internationale.

« J’ai été directement témoin de la volonté des dirigeants de Sint Maarten de voir sa police bénéficier du soutien, de la formation et des ressources nécessaires pour affronter les menaces criminelles existantes et nouvelles à travers le monde », a affirmé le Chef d’INTERPOL, qui s’est rendu à Sint Maarten en avril dernier.

« Sint Maarten est une destination touristique pour des gens du monde entier tous les ans, et INTERPOL espère continuer à travailler en étroite collaboration avec les autorités nationales afin de veiller à ce que le pays reste sûr, tant pour ses habitants que pour les visiteurs », a conclu M. Noble.

Sint Maarten a obtenu la qualité de pays membre d’INTERPOL lors de la 80ème Assemblée générale de l’organisation mondiale de police, qui s’est tenue à Hanoï (Viet Nam) en octobre 2011.