All news
|
Print
24 octobre 2012

L’USAID finance une campagne de protection du tigre sauvage menée par INTERPOL afin d’aider le South Asia Wildlife Enforcement Network

THIMPHOU (Bhoutan) – L’Agence américaine pour le développement international (USAID) va apporter un financement supplémentaire de 719 000 USD au Projet Predator d’INTERPOL, afin d’aider le South Asia Wildlife Enforcement Network (réseau régional de protection des espèces sauvages de l’Asie du Sud) à protéger les tigres sauvages.

L’ambassadrice des États-Unis en Inde, Mme Nancy Powell, a annoncé cette nouvelle à l’occasion de la deuxième Conférence ministérielle asiatique sur la protection des tigres, organisée conjointement par le Royaume du Bhoutan et la Global Tiger Initiative.

Réunissant des ministres des 13 pays de l’aire de répartition du tigre, qui avaient approuvé ensemble, en 2010 en Russie, la Déclaration de Saint-Pétersbourg sur la conservation du tigre ainsi que le Programme global de rétablissement des populations de tigres (GTRP), cette conférence de quatre jours (du 21 au 24 octobre) axera ses travaux sur les principales réussites de la mise en œuvre de la stratégie s’échelonnant sur 12 ans et définira des orientations en vue de poursuivre sur cette lancée et d’assurer la continuité d’un soutien politique à haut niveau.

« La protection de nos ressources naturelles vivantes, en particulier des espèces menacées, s’impose de plus en plus comme une question influant sur la sécurité des nations, en raison de la recrudescence massive du trafic international d’espèces sauvages. Nous devons considérer la criminalité liée aux espèces sauvages comme une forme de criminalité grave, qui nuit à la bonne gouvernance et à l’état de droit », a déclaré Mme Powell.

Le Projet Predator d’INTERPOL a pour but d’apporter un soutien aux pays dans les domaines de la gouvernance et du respect du droit s’agissant de la protection des tigres sauvages. Le projet cherche à développer les soutiens gouvernementaux en organisant des séminaires à haut niveau à l’intention de la police, des douanes et des services chargés de la protection des espèces sauvages, et en encourageant le recours à des pratiques de répression modernes et axées sur le renseignement.

Le responsable du Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement, M. David Higgins, a déclaré : « Grâce à cette nouvelle aide financière de l’USAID, INTERPOL pourra apporter son soutien aux réseaux régionaux et mondiaux des polices nationales et des services chargés de l’application de la loi, afin que les pays de l’aire de répartition du tigre puissent mettre fin au braconnage et au trafic d’organes et de produits issus de tigres, et diriger leurs actions contre les malfaiteurs qui tentent de réduire à néant les efforts visant à protéger cette espèce emblématique ».

Mme Mary Melnyk, Senior Advisor du service de gestion des ressources naturelles pour l’Asie et le Moyen-Orient de l’USAID, a ajouté : « L’USAID apporte son soutien à INTERPOL parce qu’il dispose d’un réseau international et de systèmes de communication qui permettent de retrouver des malfaiteurs, mais également pour encourager une plus grande participation de la police à la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages ».

En 2011, l’USAID a financé à hauteur de 600 000 USD le lancement du Projet Predator qui, au cours de l’année écoulée, a apporté de l’aide au Bhoutan, à la Chine, à l’Inde et au Népal, conduisant à l’arrestation de près de 40 personnes et à la saisie de peaux de félins, d’autres parties de leurs corps et d’autres produits issus d’espèces sauvages.