All news
|
Print
31 mai 2011 - Media release

Le partenariat entre ASEANAPOL et INTERPOL favorise la sécurité régionale, affirme le chef d’INTERPOL lors d’une réunion au Laos

INTERPOL s’apprête à devenir un partenaire de dialogue d’ASEANAPOL


VIENTIANE (Laos) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M.  Ronald K. Noble, a déclaré aux Chefs de police des États membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE) que leur collaboration aux initiatives mondiales en matière d’application de la loi est essentielle au renforcement de la sécurité dans la région.

S’exprimant lors de la 31ème Conférence des Chefs de police de l’ANASE (ASEANAPOL), qui s’est tenue du 30 mai au 3 juin à Vientiane, la capitale du Laos, le chef d’INTERPOL a insisté sur le rôle de la collaboration policière internationale, via INTERPOL, dans la lutte contre la criminalité transnationale en Asie du Sud-Est, à l’heure où cette dernière progresse et se diversifie sous l’effet de la mondialisation.

« En ces temps de mondialisation de la grande criminalité, la coopération policière internationale doit être une pratique courante et systématique au 21ème siècle », a déclaré M. Noble.

Les représentants des dix pays de l’ANASE (le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Viet Nam) ainsi que ceux de cinq partenaires de dialogue (l’Australie, la Chine, le Japon, la Corée et la Nouvelle-Zélande) ont été informés qu’INTERPOL s’emploie à élaborer des programmes mondiaux de collaboration aidant les pays à mieux lutter contre les activités criminelles transnationales qui menacent les citoyens des pays membres de l’ANASE et du monde entier.

M. Noble a cité l’exemple de la criminalité pharmaceutique et des organisations criminelles transnationales qui fabriquent, commercialisent et distribuent des médicaments de contrefaçon dans le monde entier, notamment dans les pays de l’ANASE.

Lors de la conférence, le point a été fait sur les différents partenariats établis par INTERPOL dans la région – avec le Bureau régional du Pacifique occidental de l’Organisation mondiale de la santé, l’Organisation mondiale des douanes, la communauté scientifique, le secteur privé, les services nationaux de lutte antidrogue, la police et les douanes – afin de perturber les activités des organisations criminelles transnationales se livrant au trafic de produits médicaux de contrefaçon. INTERPOL met également en place un nouveau partenariat avec la Health Science Authority de Singapour en vue de dispenser des formations destinées à aider les polices des pays membres de l’ANASE à renforcer leur capacité à lutter contre cette forme de criminalité, qui met en danger la vie de tous les citoyens.

Le Secrétaire Général Noble s’est par ailleurs félicité de l’intégration des bases de données d’ASEANAPOL à celles d’INTERPOL, décrivant le transfert automatisé de données nominatives ou relatives à des véhicules volés ainsi qu’à des documents de voyage volés ou perdus depuis le Système de base de données électronique d’ASEANAPOL (e-ADS) vers les bases de données d’INTERPOL comme « un progrès majeur dans la création d’une plateforme commune contre le crime ».

L’implantation, d’ici 2014, du Complexe mondial INTERPOL (CMI) à Singapour – un pays membre de l’ANASE – ouvrira la voie à un renforcement de la présence d’INTERPOL dans la région. Selon M. Noble, le CMI jouera un rôle décisif dans la promotion d’une coopération policière internationale efficace pour le 21ème siècle.

« C’est ici même, dans la région du monde qui connaît la plus forte croissance, qu’INTERPOL deviendra l’INTERPOL de demain – une organisation capable de relever les défis de la cybercriminalité et de répondre aux besoins de nos pays membres en matière de renforcement des capacités et de formation », a ajouté le chef d’INTERPOL.

L’un des premiers résultats de cette réunion a été la décision unanime des 10 pays membres de l’ANASE d’autoriser INTERPOL à participer – dès 2012 – aux conférences d’ASEANAPOL en tant que partenaire de dialogue.

La 31ème Conférence d’ASEANAPOL, qui porte sur la lutte contre le terrorisme, les trafics d’armes et de stupéfiants, la traite des personnes, la criminalité financière et la cybercriminalité, a également permis de présenter une opération coordonnée par INTERPOL, prévue pour novembre 2011, qui aura pour objectif la localisation et l’arrestation de fugitifs internationaux – en particulier d’auteurs présumés de crimes pédosexuels et d’abus sexuels – susceptibles de résider au Cambodge, au Laos, aux Philippines, en Thaïlande et au Viet Nam.

Collaboration against transnational crimes was a key theme during the ASEANAPOL conference, on the sidelines of which Secretary General Noble met with Laotian Prime Minister Thongsing Thammavong (centre, picture four).