All news
|
Print
25 janvier 2011 - Media release

INTERPOL condamne l’attentat terroriste commis dans un aéroport à Moscou et s’engage à aider la Russie dans son enquête

LYON (France) – INTERPOL a condamné l’attentat terroriste survenu lundi à l’aéroport Domodedovo de Moscou, lors duquel au moins 35 personnes ont trouvé la mort et plus d’une centaine d’autres ont été blessées. Les enquêteurs russes ont indiqué qu’il s’agissait d’un attentat suicide et que l’explosion avait été déclenchée au milieu de la foule, dans le hall des arrivées internationales de l’aéroport.

Le Centre de commandement et de coordination (CCC) d’INTERPOL, qui se trouve au siège du Secrétariat général de l’Organisation, à Lyon, se tient en contact étroit avec le Bureau central national INTERPOL de Moscou pour apporter toute aide nécessaire. L’organisation internationale de police s’est engagée à apporter son assistance pleine et entière aux autorités russes pour mener leur enquête.

« INTERPOL condamne cet attentat meurtrier avec la plus grande fermeté » a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, le qualifiant d’« attaque effroyable et insensée contre le public ».

« Nos pensées et notre sympathie la plus profonde vont aux familles et aux amis de ceux qui ont été tués ou blessés, et INTERPOL a mis à la disposition des autorités russes tous les moyens dont il dispose pour les aider à enquêter sur cet attentat qui visait délibérément des citoyens innocents. »

« Notre bureau de Moscou et tous les responsables concernés des services chargés de l'application de la loi russes peuvent compter sur le soutien sans réserve de l’Organisation pour que les auteurs de ces actes soient traduits en justice », a ajouté M. Noble.

Des ressortissants étrangers se trouvant peut-être parmi les victimes, INTERPOL a par ailleurs proposé le déploiement d’une Cellule de crise (IRT) du siège du Secrétariat général à Lyon : des officiers spécialisés de l’unité Identification des victimes des catastrophes et/ou de l’unité Sûreté publique et terrorisme, des assistants chargés des opérations et des analystes seraient alors envoyés à Moscou pour aider la police locale.

Toutes les demandes d’assistance et d’information des autorités russes reçoivent un traitement prioritaire et, si nécessaire, INTERPOL diffusera une notice internationale en vue d’alerter les services chargés de l’application de la loi du monde entier au sujet du mode opératoire utilisé, de solliciter des compléments d’information sur des personnes dans le cadre de l’enquête ou de demander l’arrestation de personnes recherchées en relation avec l’attentat.