All news
|
Print
16 juillet 2010 - Media release

Plusieurs milliers d’arrestations dans le cadre d’une opération conduite par INTERPOL contre les réseaux de paris illégaux sur le football dans toute l’Asie

LYON (France) – Plus de 5 000 personnes ont été arrêtées et près de 10 millions d'USD saisis au cours d'une opération coordonnée par INTERPOL, menée en Asie durant la Coupe du monde de la FIFA 2010 et visant les paris illégaux sur le football liés à des bandes organisées.

Au cours de cette opération d'un mois baptisée SOGA III, des policiers chinois (y compris de Hong Kong et de Macao), malaisiens, singapouriens et thaïlandais ont procédé à des perquisitions dans près de 800 établissements de paris clandestins préalablement repérés brassant plus de 155 millions d'USD.

« Les résultats que nous avons pu observer sont impressionnants, non seulement par le nombre d'arrestations et de saisies effectuées dans toute la région en à peine un mois, mais également en raison de la coopération policière qui a rendu tout cela possible », a déclaré le Directeur exécutif des Services de police d'INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin.

« Outre le lien patent qui existe entre les bandes organisées et les paris illégaux sur le football, ces derniers sont également liés à la corruption, au blanchiment de fonds et à la prostitution, et l'Opération SOGA III aura aussi des effets à long terme sur ces types d’infractions graves », a ajouté M. Louboutin.

Coordonnée par la Sous-direction Organisations criminelles et Stupéfiants du Secrétariat général d'INTERPOL, dont le siège est à Lyon, et par le Bureau de liaison de l’Organisation à Bangkok, cette opération était la troisième du genre, rassemblant des fonctionnaires des Bureaux centraux nationaux (B.C.N.) INTERPOL et d'autres services chargés de l'application de la loi dans les pays participants.

Au cours de l'opération, qui s'est déroulée du 11 juin au 11 juillet, les policiers ont également saisi des biens tels que des voitures, des cartes bancaires et des téléphones portables. Les informations recueillies vont à présent être étudiées et analysées en vue d’établir l’éventuelle implication d'autres individus ou d'autres bandes dans toute la région et au-delà.

« L'expérience et l'expertise acquises lors de ce type d'opérations renforcent les bases sur lesquelles la police peut s'appuyer pour combattre non seulement les réseaux de criminalité organisée qui contrôlent les paris illégaux sur le football, mais également tous les types d'activités criminelles nécessitant une réponse régionale ou internationale », a précisé M. Louboutin.

Au total, les trois opérations SOGA ont conduit à l'arrestation de près de 7 000 personnes, à la saisie de plus de 26 millions d'USD en espèces et à la fermeture d'établissements de paris clandestins brassant plus de deux milliards de dollars.