All news
|
Print
04 mai 2010 - Media release

La police monténégrine procède à la dernière arrestation en date d’un membre des Pink Panthers

LYON (France) – L’arrestation au Monténégro d’un membre présumé des Pink Panthers – un gang international de voleurs de bijoux – met en évidence le caractère essentiel d’une étroite coopération policière et de l’échange de renseignements et d’informations de police vitales dans la lutte contre la criminalité transnationale organisée, a déclaré un haut responsable d’INTERPOL.

Bojan Vuckovic, un Serbe de 24 ans recherché en Autriche pour son rôle présumé dans un vol à main armée commis dans une bijouterie de Vienne en novembre 2008, a été arrêté et placé en détention lors d’un contrôle opéré par la police monténégrine à la frontière entre le Monténégro et la Serbie, après avoir été identifié par les policiers à partir d’informations nominatives communiquées par les autorités autrichiennes. Grâce à une étroite collaboration entre les polices monténégrine, autrichienne et serbe, avec le soutien du Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL et de l’unité chargée du projet Pink Panthers, qui coordonne la campagne mondiale de lutte contre ce gang depuis le siège d’INTERPOL à Lyon, l’identité de Vuckovic a pu être confirmée par les autorités autrichiennes.

Des vérifications d’empreintes digitales effectuées par le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL ont également permis d’établir une concordance avec un alias qu’utiliserait Vuckovic.

Depuis la création par INTERPOL, en juillet 2007, du projet Pink Panthers – une cellule internationale chargée de coordonner l’échange de renseignements de police entre les 188 pays membres de l’Organisation afin de lutter contre le gang du même nom –, l’interpellation de Vukovic au Monténégro est la dernière d’une série d’arrestations de membres présumés du gang des Pink Panthers opérées ces dernières années par des polices du monde entier travaillant en liaison avec l’unité chargée du projet Pink Panthers d’INTERPOL. Parmi ces arrestations figurent celles opérées à Chypre, en France et à Monaco, particulièrement médiatisées.

« L’arrestation de Vuckovic démontre une nouvelle fois l’intérêt qu’il y a pour les services chargés de l’application de la loi du monde entier à échanger des informations essentielles susceptibles d’être exploitées par la police sur le terrain et de donner des résultats, en particulier s’agissant de la recherche d’individus en fuite », a déclaré le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin.

« INTERPOL félicite donc les autorités monténégrines, autrichiennes et serbes pour leur collaboration, qui a abouti à l’arrestation de cet individu recherché », a ajouté M. Louboutin.

Le gang des Pink Panthers étant soupçonné d’avoir fait main basse sur plus de 250 millions d’euros de bijoux lors d’une série de vols commis ces 10 dernières années, les enquêteurs et les officiers de l’unité chargée du projet Pink Panthers à INTERPOL vont s’employer à exploiter les derniers éléments recueillis à la suite de l’arrestation de Vuckovic afin de rassembler et d’analyser les informations utiles aux enquêtes en vue de faciliter l’identification d’autres membres et complices du gang ainsi que la mise au jour d’autres infractions liées aux Pink Panthers.