All news
|
Print
18 février 2013

INTERPOL va soutenir un plan d’action global visant à réhabiliter les sites culturels du Mali

(PARIS) France – Des experts internationaux sont réunis à Paris aujourd’hui afin d’élaborer un plan d’action global pour réhabiliter le patrimoine culturel du Mali suite au récent soulèvement qui a mis en péril des sites culturels importants, dont la ville de Tombouctou, classée au patrimoine mondial de l’humanité.

Organisée au siège de l’UNESCO à Paris (France), la réunion internationale d’experts pour la protection du patrimoine culturel du Mali a rassemblé des spécialistes de l’UNESCO, de l’Unité Œuvres d’art d’INTERPOL et d’autres organisations internationales, afin d’appeler la communauté mondiale à mettre rapidement en œuvre des mesures permettant de protéger, de préserver et de restaurer les précieux sites culturels du Mali.

La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, la Ministre française de la Culture et de la Communication, Mme Aurélie Filippetti, et le Ministre de la Culture du Mali, M. Bruno Maiga, ont ouvert la réunion.

En tant que partenaire de longue date de l’UNESCO, INTERPOL apportera un appui aux mesures prévues dans le plan d’action proposé, telles que les missions d’évaluation, les formations et le renforcement des capacités, ainsi que l’échange accru d’informations. INTERPOL participe à la protection des sites culturels maliens depuis le début de la crise : en mai 2012, l’Organisation a alerté ses pays membres au sujet des menaces pesant sur le patrimoine culturel malien, et a lancé un appel sur Internet en février 2013 afin de sensibiliser le public.

INTERPOL apporte soutien et assistance à ses pays membres confrontés à des situations de conflit. L’Organisation a, par le passé, informé ses pays membres du trafic illicite de biens culturels après les crises survenues en Iraq en 2003, en Égypte et en Libye en 2011, et en Syrie en 2012.

INTERPOL salue l’initiative de l’UNESCO et soutient le plan d’action élaboré conjointement au cours de cette importante réunion, qui vise à protéger le patrimoine culturel malien. Cette initiative permettra de lutter contre le trafic illicite de biens culturels et, plus largement, de combattre toutes les formes de criminalité au Mali et dans la région.

Outre la protection des sites culturels maliens, INTERPOL apporte également son assistance aux autorités du pays dans la lutte contre d’autres formes graves de criminalité, telles que la piraterie maritime, le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic d’êtres humains, ainsi que les crimes contre l’humanité.