All news
|
Print
09 juillet 2013

Des ministres du Sénégal et du Soudan informés sur les outils et services mondiaux d’INTERPOL

Le Togo, dernier pays en date à reconnaître officiellement le Document de voyage INTERPOL


LYON (France) – Des ministres et d’autres hauts responsables du Sénégal, du Soudan et du Togo ont été informés sur les outils et services mondiaux d’INTERPOL lors d’une visite au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police.

Le Ministre de l’Intérieur du Sénégal, M. Pathé Seck, et celui du Soudan, M. Ibrahim Hamid, ont rencontré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, en marge du Forum sur les technologies au service de la lutte contre la criminalité, et ils ont été informés sur l’Organisation par le Directeur exécutif Jean-Michel Louboutin et d’autres membres de la direction d’INTERPOL. Ils ont en outre visité le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL, qui fonctionne 24 heures sur 24.

Au nom du Ministre de la Sécurité et de la protection civile du Togo, le Directeur de cabinet, M. Tondoma Lallé, a présenté l’accord reconnaissant officiellement le Document de voyage INTERPOL, faisant du Togo le 62ème pays à reconnaître officiellement ce document.

M. Lallé, accompagné de Messan Dedji, Directeur central de la police judiciaire du Togo, a rencontré le Secrétaire Général d’INTERPOL, qui a signé l’accord au nom de l’organisation mondiale de police.

En permettant aux fonctionnaires d’INTERPOL venant de n’importe lequel des 190 pays membres d’entrer au Togo en bénéficiant d’une procédure de délivrance de visa accélérée, on s’assure que la plus importante organisation de police au monde pourra répondre immédiatement à toute demande d’aide ou de soutien.