All news
|
Print
25 avril 2012 - Media release

Préserver l’intégrité dans le sport requiert davantage de prévention et d’action policière, déclare le chef d’INTERPOL lors d’un sommet

ISTANBUL (Turquie) ‒ Pour préserver l’intégrité dans le sport, tous les acteurs concernés doivent favoriser l’action policière et la prévention anticorruption afin de lutter contre le trucage de matchs et les paris illégaux, a déclaré aujourd’hui le Secrétaire Général d'INTERPOL.

S’exprimant devant quelque 200 hauts responsables issus du monde du sport, de l’entreprise, des médias et des pouvoirs publics lors de la séance inaugurale du sommet de l’International Herald Tribune sur le sport professionnel (Sports Business Summit) (25 - 26 avril), M. Noble a déclaré que la communauté mondiale du sport et ses partenaires des secteurs public et privé devaient élaborer un cadre global en matière d’intégrité dans le sport incluant la répression des infractions et la formation à la prévention.

« La corruption dans le sport est devenue une source de préoccupation à l’échelle mondiale. C’est pourquoi notre réponse doit elle aussi être mondiale et globale. Nous devons rassembler toutes les parties concernées afin de concevoir une approche proactive et durable pour lutter contre ce fléau », a indiqué le Secrétaire Général Noble.

« La coopération et la synergie entre la police, les organisations sportives, les organismes de réglementation et la collectivité en général sont vitales si nous voulons éviter que le sport ne perde sa vraie valeur et son sens véritable », a ajouté le chef d'INTERPOL.

« Les gains financiers qui peuvent être tirés des irrégularités dans le jeu sont énormes, atteignant des centaines de millions d’euros en une seule année. La possibilité de blanchir de l’argent et de faire des profits au passage attire vers ce domaine la grande criminalité et la criminalité organisée, et une fois que l’argent passe aux mains d’organisations criminelles, il peut être utilisé pour diverses activités illicites, » a prévenu M. Noble.

Le chef d'INTERPOL a indiqué que l’opération SOGA III d’INTERPOL (juin - juillet 2010) contre les paris illégaux, avait abouti, rien qu’en Asie, à plus de 5 000 arrestations, à la saisie de 155 millions d’USD de paris et à la récupération de 9,9 millions d’USD en espèces lors de plus de 854 interventions.

« À l’heure où les technologies et la mondialisation facilitent la mobilité physique et virtuelle et la communication comme jamais auparavant, nous devons veiller à ce que les principaux acteurs du sport adoptent de bonnes pratiques, non seulement pour enquêter sur les affaires de corruption présumée et pour les résoudre, mais aussi pour prévenir les pratiques frauduleuses avant même qu’elles n’apparaissent », a déclaré M. Noble.

À cet égard, il a été indiqué aux hauts responsables présents au sommet que l’un des principaux aspects de l’initiative INTERPOL - FIFA lancée en mai 2011 serait l’appui apporté dans le cadre de la stratégie d’INTERPOL en matière de formation, d’éducation et de prévention afin de sensibiliser aux problèmes de corruption, de les détecter et de les combattre.

INTERPOL a lancé une initiative de 10 ans en collaboration avec la FIFA pour élaborer et mettre en œuvre un programme mondial de formation, d’éducation et de prévention consacré aux paris légaux et illégaux ainsi qu’au trucage de matchs.

Pour atteindre cet objectif, INTERPOL s’est doté d’un service spécial de l’Intégrité dans le sport chargé d’élaborer et de mettre en œuvre un programme de formation au sein du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation qui ouvrira ses portes à Singapour en 2014.

Dans le cadre de cette initiative, INTERPOL organisera des ateliers de formation, qui rassembleront des joueurs, des arbitres, des représentants d’organismes de réglementation et des professionnels de l’application de la loi. Au début du mois, la Finlande a accueilli le premier atelier pilote INTERPOL - FIFA sur l’intégrité dans le sport.

Fighting to Keep World Sports a Fair Game, New York Times April 24, 2012