All news
|
Print
13 mai 2011 - Media release

INTERPOL condamne les attentats terroristes commis au Pakistan

MINSK (Bélarus) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a condamné dans les termes les plus forts les attentats à la bombe contre le centre de formation d’une unité paramilitaire de la police situé dans le nord-ouest du Pakistan, qui ont tué 80 personnes. Les Taliban pakistanais ont fait savoir qu’ils avaient  mené ces actions pour venger la mort d’Oussama Ben Laden.

À Minsk où il s’entretient actuellement avec de hauts responsables du ministère de l’Intérieur sur la coopération entre services chargés de l’application de la loi dans la lutte contre le terrorisme, le Secrétaire Général Noble a qualifié les attentats contre le centre de formation du Frontier Constabulary (police des frontières) de Shabqadar d’« insensés et lâches ».

« Au nom de la communauté internationale des services chargés de l’application de la loi, INTERPOL condamne ces attentats meurtriers avec la plus grand fermeté et présente ses condoléances aux familles et aux proches des victimes des explosions », a déclaré le Secrétaire Général Noble.

« Les attentats terroristes d’aujourd’hui nous rappellent deux choses : premièrement, que les Taliban restent déterminés à manifester leur soutien à Al-Qaida en exécutant des attentats terroristes meurtriers ; deuxièmement, que le Pakistan, ses autorités et sa population demeurent les beaucoup trop fréquentes cibles et victimes du terrorisme », a ajouté le chef d’INTERPOL.

La police a indiqué que les deux explosions ont été déclenchées par des attaques suicides et qu’au moins 65 tués étaient des policiers, mais on compte également des civils parmi les victimes.