All news
|
Print
14 janvier 2009 - Media release

L’arrestation par l’Uruguay d’un suspect dans une affaire d’escroquerie pyramidale met en évidence la force d’INTERPOL

LYON (France) – INTERPOL a salué le travail des policiers uruguayens à la suite de l’arrestation d’une ressortissante colombienne accusée d’avoir soustrait plusieurs millions de dollars à des milliers d’investisseurs.

Joanne Ivette León Bermúdez a été arrêtée à Montevideo le 13 janvier grâce à une étroite coordination entre les Bureaux centraux nationaux INTERPOL de Montevideo et de Bogota, et le Centre de commandement et de coordination du Secrétariat général de l’Organisation à Lyon.

La suspecte est la femme de David Murcia Guzman, qui avait lui-même été arrêté par INTERPOL Panama en moins de 24 heures en novembre dernier pour son implication dans cette escroquerie. Il a été extradé vers la Colombie, où les autorités enquêtent actuellement pour déterminer si cette énorme escroquerie à l’investissement a été utilisée par des organisations criminelles pour blanchir des fonds provenant du trafic de drogue.

« L’arrestation de León Bermúdez dans le quartier de Carasco à Montevideo est le fruit d’un travail intense d’enquête et de surveillance réalisé par les policiers uruguayens, qui ont réussi à localiser l’intéressée et à l’arrêter après son arrivée sur le territoire il y a quelques semaines, en se fondant sur les notices et les renseignements d’INTERPOL », a indiqué Carlos Campos Silva, chef du B.C.N. de Montevideo.

Selon les accusations dont elle fait l’objet en Colombie, León Bermúdez est étroitement mêlée, avec son mari et un certain nombre d’autres complices actuellement recherchés, à cette affaire d’escroquerie pyramidale dans laquelle les derniers investisseurs percevaient de généreux intérêts grâce à l’argent versé par les investisseurs plus anciens.

« La Colombie se félicite vivement de l’arrestation de la suspecte grâce au travail accompli avec dévouement par les policiers uruguayens, qui ont utilisé les outils mis à disposition par INTERPOL dans une affaire ayant entraîné une crise financière pour nombre de nos concitoyens du fait des agissements d’organisations criminelles », a déclaré Joaquin Polo Montalvo, Directeur par intérim du Departamento Administrativo de Seguridad (DAS) colombien.

Le B.C.N. de Bogota a, au départ, demandé la publication d’une notice bleue à l’encontre de León Bermúdez. Les notices bleues aident les pays à localiser des personnes et à recueillir des informations complémentaires sur leur identité ou leurs activités en relation avec une infraction, et les polices peuvent s’apppuyer sur ces notices pour travailler ensemble lorsqu’il s’agit de retrouver un malfaiteur à l’étranger. Le B.C.N. de Bogota a ensuite demandé la publication d’une notice rouge (personne recherchée), afin de faire arrêter León Bermúdez une fois celle-ci localisée.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a indiqué que : « l’efficacité avec laquelle l’Uruguay et la Colombie ont réussi à opérer et à coordonner cette arrestation montre la capacité et la force des Bureaux centraux nationaux d’INTERPOL, lorsque les informations sont mises en commun au niveau international ».