All news
|
Print
24 mai 2013

Une formation INTERPOL pour renforcer les compétences d’analyse dans la lutte contre la drogue et la criminalité organisée dans les Amériques

BRIDGETOWN (La Barbade) – Une vingtaine de professionnels de l’application de la loi des Caraïbes se sont réunis à La Barbade pour suivre une formation au renseignement criminel axée sur la lutte contre le trafic de drogues et la criminalité organisée transnationale dans la région.

Cette formation de deux semaines (du 20 au 31 mai), organisée par INTERPOL avec l’appui du Bureau central national de Bridgetown, fait partie du Programme INTERPOL de renforcement des capacités d’analyse des renseignements criminels pour les Amériques, un programme d’un an coordonné par INTERPOL, qui vise à améliorer les compétences en analyse criminelle des fonctionnaires chargés de l’application de la loi nationaux afin de leur permettre de lutter plus efficacement contre le trafic de drogues et la criminalité organisée dans l’ensemble des Amériques.

Cette formation a pour but de doter les analystes en données criminelles et les enquêteurs des services de lutte antidrogue, de douane, de contrôle aux frontières et de l’immigration, des compétences nécessaires pour analyser de grandes quantités de données criminelles et produire des renseignements exacts à partir de celles-ci. Les participants seront formés aux techniques d’analyse communes, apprendront comment utiliser efficacement les outils et les services d’INTERPOL, et découvriront les bonnes pratiques en matière de coopération internationale.

« Dans le cadre des enquêtes que j’ai menées contre les organisations criminelles en Amérique centrale, l’analyse des données criminelles a joué un rôle essentiel dans le démantèlement des structures criminelles », a déclaré le Chef du Bureau régional INTERPOL de San Salvador, M. Saul Hernandez.

Pour améliorer les compétences des fonctionnaires chargés de l’application de la loi et renforcer ainsi la sécurité dans la région, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international canadien a parrainé cette initiative de formation.

« Le renforcement de la sécurité dans les Caraïbes est important pour le Canada, et nous sommes heureux de soutenir cette initiative de formation. Vous rendrez cet hémisphère plus sûr », a déclaré le Haut-Commissaire du Canada, M. Richard Hanley.

La formation comprend un volet sur le perfectionnement des formateurs, dans lequel les participants apprendront à concevoir et à élaborer des programmes de formation originaux et à en transmettre efficacement le contenu à leurs collègues une fois de retour dans leur pays.

Les pays et les territoires suivants participent à cette formation : Anguilla, Antigua-et-Barbuda, les Bahamas, la Barbade, le Belize, les Îles vierges britanniques, les îles Cayman, Curaçao, la Dominique, Grenade, la Jamaïque, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Martin, Saint-Vincent-et-Grenadines, Trinité-et-Tobago, et les îles Turques et Caïques, ainsi que l’Organisme d’exécution des mesures de sécurité et de lutte contre la criminalité de la Communauté des Caraïbes (CARICOM IMPACS).

Une deuxième formation, dispensée en espagnol, est prévue en juillet.