All news
|
Print
29 avril 2011 - Media release

INTERPOL condamne l’attentat terroriste qui a frappé le Maroc et offre son soutien plein et entier à l’enquête

LYON (France) – INTERPOL a condamné l’attentat terroriste perpétré jeudi contre un café marocain, qui a fait au moins 14 morts et plus de 20 blessés, et s’est engagé auprès des autorités nationales chargées de l’enquête à leur apporter son assistance pleine et entière.

Dès la survenue de l’attentat suicide présumé au café Argana, sur la grande place Djemaa el-Fna de Marrakech, le Centre de commandement et de coordination (CCC) du Secrétariat général d’INTERPOL, à Lyon (France), a immédiatement contacté le Bureau central national de Rabat afin d’offrir le soutien de l’organisation mondiale de police.

Qualifiant l’attentat de « gratuit et lamentable », le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a condamné dans les termes les plus forts cet acte qui semblait viser des touristes innocents.

« Nos pensées et notre sympathie la plus profonde vont aux familles et aux amis de ceux qui ont été tués ou blessés, et INTERPOL veillera à ce que les autorités marocaines chargées d’enquêter sur ce terrible attentat bénéficient du soutien plein et entier de la communauté mondiale des services chargés de l’application de la loi », a déclaré M. Noble.

« J’ai parlé au Vice-président d’INTERPOL pour l’Afrique, M. Mostapha Mouzouni, pour l’assurer personnellement que l’expertise et les ressources mondiales d’INTERPOL sont à leur disposition », a ajouté le chef de l’Organisation.

L’attentat ayant fait plusieurs victimes étrangères, INTERPOL a proposé, outre l’assistance de policiers de sa Sous-direction Sûreté publique et terrorisme, celle de ses spécialistes de l’identification des victimes de catastrophes.

Toutes les demandes d’assistance et d’information des autorités marocaines sont traitées de façon prioritaire par le CCC, qui fonctionne 24 heures sur 24 dans les quatre langues officielles d’INTERPOL – l’anglais, l’arabe, l’espagnol et le français.

INTERPOL peut également diffuser sur demande l’une de ses notices internationales en vue d’alerter les services chargés de l’application de la loi du monde entier au sujet du mode opératoire utilisé, de solliciter des compléments d’information sur des personnes dans le cadre de l’enquête ou de demander l’arrestation d’individus recherchés en relation avec l’attentat.