All news
|
Print
06 juin 2011

Le Bénin et INTERPOL mènent l’Opération STOP contre le trafic de migrants

COTONOU (Bénin) – Les  autorités locales chargées de l’application de la loi, en coordination avec INTERPOL, ont mené à l’aéroport international de Cotonou une opération visant à démanteler les réseaux criminels utilisant des documents de voyage volés ou perdus, et à empêcher les malfaiteurs en possession de documents de voyage frauduleux d’entrer sur le territoire béninois.

Coordonnée par le programme STOP (Smuggling Training Operation Programme) d’INTERPOL – géré par la Sous-direction Trafic d’êtres humains de l’Organisation –, cette opération, qui s’est déroulée les 2 et 3 juin, ciblait les réseaux de contrebandiers et de trafiquants fournissant des documents de voyage volés ou perdus aux immigrants illégaux ou aux individus se livrant à la criminalité organisée.

Cette opération faisait suite à deux journées de formation, les 31 mai et 1er juin, auxquelles ont participé quelque 40 fonctionnaires de la police de l’immigration, des douanes et de la gendarmerie béninoises, en vue d’apprendre à utiliser la base de données d’INTERPOL sur les documents de voyages volés ou perdus via le système de gestion des frontières d’INTERPOL (IBMS) et à détecter les documents de voyage frauduleux.

L’aéroport international de Cotonou ayant été relié à la base SLTD d’INTERPOL en mars 2011, l’opération STOP visait également à accroître le nombre de vérifications effectuées dans cette base de données, qui contient environ 28 millions d’enregistrements transmis par 158 pays.

En 2011, INTERPOL mènera des opérations STOP dans plusieurs autres pays d’Afrique.

Cotonou airport authorities carried out checks against INTERPOL's Stolen and Lost Travel Documents database