All news
|
Print
18 décembre 2012 - Media release

INTERPOL et NEC signent un accord de partenariat visant à renforcer la cybersécurité

Ce partenariat contribuera à la mise en place du Centre de lutte contre la criminalité numérique


TOKYO (Japon) – Afin de renforcer la lutte contre la cybercriminalité à l’échelle mondiale, INTERPOL et la société japonaise NEC ont conclu ce jour un accord de partenariat aux termes duquel NEC apportera une aide essentielle à l’organisation mondiale de police pour la mise en place des composantes clés du Centre de lutte contre la criminalité numérique créé au sein du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation à Singapour.

Au titre de cet accord, conclu pour une durée de trois ans par le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, et le Président de NEC, M. Nobuhiro Endo, dans le cadre d’un consortium auquel participent le Cyber Defense Institute du Japon, LAC Co. Ltd. et Fourteenforty Research Institute Inc., la société NEC offrira pour 7,6 millions d’EUR de moyens techniques et humains en vue de la création d’un Laboratoire d’informatique légale et d’un Centre pluridisciplinaire de lutte contre la cybercriminalité au sein du Centre de lutte contre la criminalité numérique d’INTERPOL.

Ce Centre, qui apportera aux autorités nationales un appui opérationnel pour lutter contre la criminalité numérique, jouera un rôle moteur au sein du Complexe mondial INTERPOL pour l'innovation, qui ouvrira ses portes en 2014 à Singapour.

« Ces dernières années, la menace de cyberattaques visant des données à caractère personnel ainsi que des informations sensibles sur des sociétés et des gouvernements est devenue un problème majeur au niveau mondial », a déclaré le Président de NEC Corporation, M. Nobuhiro Endo. « Les solutions de pointe offertes par NEC en matière de sécurité, de cloud et de M2M, associées au réseau de police d’INTERPOL – le plus important au monde –, ne manqueront pas de jouer un rôle de premier plan dans le renforcement de la sécurité au niveau mondial. »

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a déclaré que la criminalité transnationale ne peut pas être combattue de façon isolée et qu’il est essentiel d’établir des partenariats solides avec des sociétés telles que NEC afin de tirer parti de l’expertise et du soutien du secteur privé pour lutter contre cette forme de criminalité complexe et en constante évolution qu’est la cybercriminalité.

« La lutte contre la cybercriminalité nécessite qu’aux niveaux national et international, les services chargés de l’application de la loi collaborent avec le privé et les acteurs clés les plus innovants du secteur des technologies tels que la société japonaise NEC, afin de ne pas se laisser distancer par les cybercriminels d’aujourd’hui », a déclaré M. Noble.

« Cet accord atteste qu’INTERPOL et NEC peuvent tous deux tirer parti des atouts propres à chacun afin de relever les défis de la criminalité numérique d’aujourd’hui et de demain grâce à des plateformes mondiales telles que le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation », a ajouté le chef d’INTERPOL.

Le Laboratoire d’informatique légale s’emploiera à trouver et à expérimenter des technologies et des méthodologies dans le domaine de l’informatique légale afin d’aider les enquêteurs à mieux coordonner et mener les enquêtes sur la criminalité numérique. Ses activités comprendront notamment l’analyse des tendances, l’expérimentation d’outils de police scientifique, l’élaboration de bonnes pratiques, ainsi que le renforcement des capacités et la formation.

Le Centre pluridisciplinaire de lutte contre la cybercriminalité servira de cadre à la collaboration des services chargés de l’application de la loi avec les sociétés spécialisées dans la sécurité sur Internet en vue de combattre efficacement la criminalité numérique. Bénéficiant du soutien des services d’application de la loi, du secteur privé et du monde universitaire, il permettra de convertir les résultats d’analyses fondées sur le renseignement en actions concrètes, à des fins opérationnelles et d’identification de malfaiteurs.

Il mettra également son expertise à la disposition des unités nationales de lutte contre la cybercriminalité au cours des enquêtes, coordonnera des enquêtes transfrontalières et déploiera des équipes de soutien aux enquêtes afin d’aider les services nationaux chargés de l’application de la loi en cas d’acte de cybercriminalité particulièrement grave.

À la pointe de la technologie, le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation dotera les polices du monde entier des outils et des connaissances nécessaires pour mieux combattre les menaces criminelles du 21ème siècle, notamment la cybercriminalité. Centre de recherche-développement pour la détection des infractions et l’identification de leurs auteurs, le Complexe mondial INTERPOL assurera des formations innovantes et apportera un appui opérationnel aux services chargés de l’application de la loi de toutes les régions du globe.

     NEC Corporation - Contact auprès des médias : Seiichiro Toda,  s-toda@cj.jp.nec.com, +81-3-3798-6511
     INTERPOL - Contact auprès des médias : Pietro Calcaterra,  press@interpol.int