All news
|
Print
29 juillet 2012 - Media release

Les résultats d’une opération INTERPOL dirigée contre le trafic d’espèces sauvages marquent la Journée internationale du Tigre

LYON (France) – INTERPOL marque la Journée internationale du Tigre en annonçant une opération visant à protéger cette espèce emblématique ainsi que les autres grands félins menacés d’extinction, et ciblant les individus et organisations criminelles à l’origine du trafic.

L’Opération Prey, menée au Bhoutan, en Chine, en Inde et au Népal, a permis jusqu’à présent l’arrestation de près de 40 personnes et la saisie de peaux de félins et d’autres parties de leurs corps ainsi que d’autres produits issus d’espèces sauvages tels que des cornes de rhinocéros et de l’ivoire, d’hippocampes ou encore de plantes comme des orchidées et des cactus protégés.

Impliquant services de police, de douane et de protection de l’environnement, organismes de lutte contre les stupéfiants, autorités sanitaires et de conservation des forêts, services de l’immigration et procureurs, l’Opération Prey a été menée sous l’égide du Projet Predator, une initiative visant à protéger et à sauver les derniers tigres vivant encore à l’état sauvage dans le monde.

« La diversité des produits saisis au cours d’une opération visant en premier lieu la protection des tigres montre, une fois de plus, que les malfaiteurs ciblent tout animal ou plante dont ils peuvent tirer profit, aux dépens de notre environnement ou, dans le cas des espèces menacées, de l‘avenir de celles-ci », a déclaré David Higgins, responsable du Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement, qui coordonnait l’Opération Prey.

« INTERPOL est fier de contribuer aux efforts mondiaux de sauvegarde des tigres sauvages, et nous continuerons à travailler avec nos partenaires pour repérer et démanteler les réseaux criminels à l’origine du commerce illicite d’espèces sauvages », a conclu M. Higgins.

Mis sur pied par INTERPOL, le Projet Predator associe l’action de la police, des douanes et des services chargés de la protection des espèces sauvages dans les 13 pays d’Asie où le tigre sauvage est toujours présent. Établi dans le cadre de laGlobal Tiger Initiative, ce nouveau partenariat rassemble des représentants des 13 pays de l’aire de répartition du tigre, de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), du département britannique de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA), de la Banque mondiale, de laSmithsonian Institutionet d’INTERPOL.

Le Projet Predator permettra d’accroître les capacités des services chargés de l’application de la loi en matière de lutte contre les activités criminelles liées aux tigres, en renforçant leur aptitude à travailler avec des spécialistes de la protection des espèces sauvages en utilisant des méthodes d’enquête modernes, fondées sur le renseignement. Cette initiative encouragera par ailleurs les pays à mettre en place et à financer des structures nationales chargées de la sécurité environnementale.

Les 13 pays de l’aire de répartition du tigre sont le Bangladesh, le Bhoutan, le Cambodge, la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, le Népal, la Russie, la Thaïlande et le Viet Nam.