All news
|
Print
22 mars 2012 - Media release

INTERPOL publie des notices rouges demandant l’arrestation de quatre suspects dans un attentat à la voiture piégée ayant visé des représentants d’Israël à New Delhi

LYON (France) – INTERPOL, à la demande du Bureau central d’enquête (Central Bureau of Investigation) de l’Inde, a publié des notices rouges à l’encontre de quatre suspects recherchés en relation avec l’attentat à la bombe commis le 13 février contre la voiture d’un diplomate israélien à New Delhi.

Des informations concernant les suspects – Mohammedreza Abolghashemi, Houshang Afshar Irani, Seyed Ali Mahdiansadr et Masoud Sedaghatzadeh, tous recherchés pour des infractions liées au terrorisme, notamment association de malfaiteurs et tentative de meurtre – ont été transmises aux 190 pays membres d’INTERPOL.

Au cours de l’attentat, une diplomate israélienne, âgée de 42 ans, a été grièvement blessée. Le chauffeur de la voiture et deux passants ont également été blessés.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, Ronald K. Noble, a déclaré que la demande de l’Inde concernant la publication de ces notices rouges allait rendre extrêmement difficiles les déplacements des suspects au niveau international s’ils veulent échapper à l’arrestation.

« En demandant la publication de notices rouges INTERPOL, l’Inde s’est assurée que les services chargés de l’application de la loi du monde entier seraient informés du fait que ces fugitifs étaient recherchés, réduisant ainsi les possibilités de déplacement au niveau international qui s’offrent à eux », a indiqué M. Noble.

« INTERPOL est le mieux à même de veiller à ce que la communauté mondiale des services chargés de l’application de la loi puisse disposer d’informations de police essentielles et de l’appui nécessaire, au moment et à l’endroit où ils en ont besoin », a conclu le chef de l’Organisation.

Les notices rouges d’INTERPOL servent à informer les polices du monde entier qu’un suspect est recherché par un pays membre, et à demander l’arrestation provisoire de l’individu en question dans l’attente de son extradition.

INTERPOL ne fera pas d’autres commentaires sur les notices rouges publiées aujourd’hui. Toutes les demandes de renseignements concernant les suspects et les faits qui leur sont reprochés doivent être adressées au Bureau central d’enquête de l’Inde, à New Delhi.