All news
|
Print
23 novembre 2007 - Media release

INTERPOL aide à démanteler des réseaux de paris illégaux sur le foot opérant dans toute l’Asie

LYON (France) – Plus de 400 personnes ont été arrêtées dans toute l’Asie à l’issue d’une opération de cinq mois coordonnée par INTERPOL et qui visait les paris illégaux sur les matchs de football entre les mains de bandes organisées.

Des fonctionnaires de police de toute la région ont mis au jour et fermé un nombre total de 272 maisons de jeux clandestines dont on estime qu’elles ont brassé pour plus de 680 millions d’USD de paris illégaux pris partout dans le monde.

« Ces remarquables résultats mettent en évidence l’efficacité que peuvent avoir dans leur pays les services nationaux chargés de l’application de la loi dans leur action contre le crime organisé lorsque les efforts de ces services sont coordonnés par l’intermédiaire du réseau mondial et des ressources d’INTERPOL », a déclaré le Directeur exécutif des Services de police de l’organisation, M. Jean-Michel Louboutin.

« Les paris illégaux sur le football, outre qu’ils constituent une infraction en soi, sont souvent liés à d’autres infractions graves telles que la corruption, le blanchiment d’argent et la prostitution – autant d’activités qui génèrent d’énormes profits, trop souvent au préjudice des services publics et de la sécurité des citoyens qui, eux, gagnent leur argent à la sueur de leur front ».

Baptisée « SOGA » – pour « SOccer GAmbling » (paris illégaux sur le foot) – l’opération en question a été lancée en juin 2007 lorsque les services de répression de Chine (dont de Hong Kong et de Macao), de Malaisie, de Singapour, de Thaïlande et du Viêtnam se sont retrouvés pour échanger des renseignements au cours d’une réunion opérationnelle qui a eu lieu au bureau de liaison d’INTERPOL à Bangkok.

À l’issue d’une seconde réunion, à Dongguan (Chine) en août, dans le cadre de laquelle a été organisé un atelier de formation à l’intention des fonctionnaires participant à l’opération, il a été décidé que chaque région passerait à l’action au début de la saison de football.

« Cette opération a non seulement gravement nui aux activités de bandes organisées dans toute l’Asie, mais a aussi constitué une excellente mise à l’épreuve de la coopération policière aux niveaux national, régional et international avant les Jeux olympiques de 2008 », a ajouté M. Louboutin.

Mise en œuvre tout au long des mois d’octobre et de novembre, SOGA est la première opération coordonnée par INTERPOL visant à lutter contre les paris illégaux sur le foot, et a abouti à l’arrestation de 423 personnes ainsi qu’à la saisie de plus de 680 000 USD en espèces et en biens (ordinateurs, cartes bancaires, téléphones portables et voitures, entre autres).

Des spécialistes des unités d’analyse criminelle d’INTERPOL tant du Bureau de liaison de Bangkok que du Secrétariat général, à Lyon, vont à présent examiner les résultats de cette opération afin de déterminer s’il existe des liens avérés ou potentiels avec d’autres malfaiteurs ou organisations criminelles internationaux.